Important information about purchasing from Amazon in the US.

RØDE Microphones does not authorize Fulfilled By Amazon. We have purchased counterfeit RØDE products using Fulfilled by Amazon and highly recommend that you only purchase RØDE products from authorised dealers.

If you purchase any RØDE microphone from an unauthorized dealer via Fulfilled By Amazon you will not receive any US warranty or technical support.

You can view a full list of authorized US dealers here.

Attirer l’attention sur la détresse des Noubas par la vidéo

30th Apr 2013
news
Pour le photographe et vidéographe Richard Budd, tout a commencé par une seule photo: l’image d’un jeune garçon des monts Nouba dans l’état du Kordofan méridional au Soudan demandant pourquoi son école était fermée. Cette école secondaire, une des rares à avoir survécu à 21 ans de guerre civile, venait juste de perdre le soutien financier de la communauté soudanaise de la Nouvelle-Orléans suite au passage de l’ouragan Katrina.
Les monts Nouba sont situés dans l’état du Kordofan méridional, à la frontière du nouvel état du Soudan du Sud. La signature de l’accord de paix en 2005 était censée mettre fin à 21 ans de guerre civile entre le nord et le sud du pays et a mené à la création d’un nouveau pays, le Soudan du Sud en juillet 2011. L’accord prévoyait que les états du Kordofan méridional et du Nil bleu resteraient sous la houlette du gouvernement soudanais nordiste mais avec un certain degré d’autonomie.

En juin 2011, soit un mois avant la séparation du Soudan du Sud, le gouvernement soudanais d’Omar El Béchir a commis un massacre à Kadugli, la capitale du Kordofan méridional, et a entamé une campagne de bombardement de l’ensemble de l’état – qui se poursuit encore et toujours en 2013. En septembre 2011, l’état du Nil bleu a également fait l’objet d’attaques et des centaines de milliers de personnes ont fui les deux états.
De nombreux Noubas continuent à vivre au Soudan et se réfugient dans des cavernes dès qu’ils entendent des avions. Les récoltes ont été bombardées deux saisons de suite et il n’y a plus de nourriture. Les médicaments et les vaccins sont épuisés et il ne reste qu’un chirurgien dans tout le Kordofan méridional pour s’occuper des centaines de victimes des bombardements. En dépit des accords, le Soudan refuse l’accès à l’aide humanitaire dans cette région depuis le début des attaques.
Plus de 70.000 Noubas se sont réfugiés dans le camp improvisé de Yida, dans l’état d’Unity au Soudan du Sud. Les Nations Unies y limitent néanmoins l’approvisionnement et souhaitent que les Noubas se rendent dans une région plus sûre. Certains meurent en chemin vers une sécurité très relative. D’autres retournent dans les montagnes après avoir constaté qu’aucun chirurgien ne travaillait dans le camp.
Les nombreuses tribus de Noubas, totalisant plus d’un million de personnes, ont un important point commun, la tolérance vis à vis des autres. Cette tolérance est à l’origine d’une remarquable harmonie permettant la cohabitation de 50 langues orales différentes ainsi que des croyances chrétiennes, musulmanes et animistes. Une même famille compte souvent des membres chrétiens et musulmans en son sein.
Après avoir rassemblé des fonds pour construire une nouvelle école secondaire dans les monts Nouba, Richard a maintenant pour objectif d’attirer l’attention sur la situation des Noubas, victimes de ce qui s’apparente de plus en plus à un génocide. “Nuba Now” vise à sensibiliser l’opinion, informer les médias et faire du lobbying auprès des autorités pour faire bouger les choses.
Un des besoins les plus pressants pour les réfugiés du camp de Yida est l’éducation des enfants: 2% seulement de la population a terminé l’école primaire. Malheureusement, les Nations Unies classent les camps de l’état d’Unity comme des camps de transition à cause de leur proximité trop grande d’une frontière dangereuse et fluctuante. En conséquence, ils n’ont droit qu’à une aide extrêmement limitée. Les Noubas ont donc ouvert leurs propres écoles où des volontaires enseignent à des classes de plus de 150 élèves, assis sur des troncs d’arbres et pratiquement dépourvus de tout support d’apprentissage.
Photographe publicitaire connu en Grande-Bretagne, Richard a réalisé que son talent de conteur visuel pouvait faire avancer cette cause. Après plusieurs séjours au Soudan, fin 2012 il se rend au camp de réfugiés de Yida au Soudan du Sud pour faire connaître la situation dramatique de ces populations extraordinaires. Armé d’un appareil photo numérique reflex et d’un micro RØDE VideoMic Pro, il accumule les interviews et reportages sur la culture des Noubas dont la survie même est en danger.
Le documentaire réalisé par Richard et sa femme Claire (une ancienne journaliste de télévision à la BBC) dépeint l’humanité des Noubas et la réalité de leur combat quotidien pour leur survie et celle de leur culture. Dans une interview, l’évêque Andudu parle des terreurs vécues par les Noubas ainsi que des défis auxquels ils sont confrontés, ayant perdu leurs terres et leurs cultures et n’ayant accès à aucune aide humanitaire.
“Chaque voyage au Soudan a été une expérience dure mais aussi terriblement enrichissante pour nous”, raconte Richard. “Le dernier a été le plus dur car je sais les horreurs que les Noubas ont vécues ces deux dernières années. Au regard de leur nature ouverte et tolérante, les traitements inhumains dont ils ont été victimes sont encore plus insoutenables. Il y a des choses que j’ai vues et que n’oublierai jamais, des histoires terribles, dont certaines sont indicibles. Je me suis parfois caché derrière la caméra pour pleurer. Les gens que j’ai rencontrés eux ne pleuraient pas et semblaient même avoir gardé espoir en dépit de souffrances difficilement surmontables. De nombreuses femmes ont perdu des enfants. Je ne peux même pas imaginer les peines qu’elles endurent.”
Nuba Now” vise à attirer l’attention de l’opinion internationale sur les massacres perpétrés contre les Noubas afin d’atteindre deux objectifs: Le premier est l’interdiction de survol du Kordofan méridional pour éviter les bombardements réguliers de communautés innocentes par l’aviation gouvernementale. Le second est la levée de l’interdiction de l’aide humanitaire dans les monts Nouba où des milliers de personnes meurent de faim suite aux bombardements de leurs ressources agricoles.
Cette campagne dispose d’un groupe Twitter et Facebook pour faire circuler le message et inviter le public à signer la pétition en ligne et transmettre la lettre à son gouvernement ou des députés.
La campagne “Nuba Now” ne demande pas de fonds mais de l’aide en faisant simplement passer les informations à d’autres personnes.
Richard collecte néanmoins aussi des fonds pour l’éducation des Noubas par le biais de l’association caritative “Key to the Future”. (enregistrée sous le numéro 1137547.) Pour en savoir plus, envoyez un e-mail à richard@richardbudd.co.uk.

ARCHIVES DES INFOS


2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009